Dans cette page :
Déclaration
La manif
DÉCLARATION DU COLLECTIF POUR LE 26 JUIN À MARSEILLE

 

 

La navette Pertuis-Meyrargues dans les années 60/70

Nous Collectif avons choisi de venir le 26 juin devant le CR PACA, ce jour-là étant le jour de l’AG annuelle. Par cette action nous voulons montrer notre détermination à exiger :

la réouverture immédiate de la liaison TER Marseille Pertuis,

le maintien des postes d’agents SNCF indispensables à un bon fonctionnement du service public ferroviaire (aiguilleurs, guichetiers),

le refus de la privatisation de la SNCF, même si ça va l'encontre des directives Européennes,

le rétablissement de la liaison Pertuis-Avignon, avec ouverture sur Avignon TGV,

la correspondance à Meyrargues entre les TER Marseille Pertuis et les TER Marseille-les Alpes,

le retour de l’activité fret,

une tarification intelligente qui permette une plus grande fréquentation et qui ne favorise  pas (comme aujourd’hui) le tout routier hyper-subventionné.

 

Nous dénonçons :

la fermeture abusive de notre ligne ; le prétexte de travaux ne tient pas quand on sait que dans les années fin 60-début 70 la ligne Cavaillon Pertuis a été complètement refaite (ballasts, rails et traverses) et bien qu’étant une voie unique le trafic des trains de fret qui la fréquentaient à l’époque n’a jamais été interrompu. Les technologies datant de 50 ans peuvent être encore appliquées.

Le vote irréfléchi des Conseillers Régionaux du Sud Luberon et des alentours de Pertuis qui n’ont pas tenu compte des difficultés qu’ils imposaient aux usagers quotidiens (travailleurs, étudiants etc…) qui n’ont pas voulu voir que leur vote était conditionné par une volonté politique de casse du service public entraînant sa privatisation conformément aux funestes directives Européennes.

 

Pour le 26 juin nous avons choisi de nous rendre à Marseille par le train (ou ce qu’il reste sur notre région) nous devrons nous rendre par nos propres moyens à Meyrargues car la navette existante est loin d’être fiable pour un déplacement de groupe, nous invitons les élus de notre secteur Sud Luberon et proximité dans les Bouches du Rhône à faire de même ; par ce geste fort ils montreraient qu’ils partagent notre inquiétude sur le risque de suppression du transport ferroviaire, qu’ils ne participent pas au dénigrement actuel des Services Publics, et qu’ils ne veulent pas (ne serait qu’une heure continuer à aggraver la pollution de notre région PACA) et ils pourraient aussi apprécier la gêne quotidienne que leur vote a engendré auprès de la population.

Ils pourront tous comme nous bénéficier du tarif Day Pass qu’ils ont mis en place.

 

La canicule qui va sévir cette semaine est là pour nous rappeler l’urgence de trouver des solutions très rapidement pour des déplacements plus propres. L’engorgement routier de notre région devient catastrophique, les projets de doublement des autoroutes sera un non-sens stupide alors que pendant le même temps des TER qui pourraient faire le même travail avec une pollution divisée par 10 circulent à vide ou pire sont supprimés pour des raisons uniquement politiques qui dénigrent le Service Public, favorisent les privatisations pour le plus grand profit des financiers sans tenir compte des problèmes de climat.



Un Marseille-Pertuis en août 2017 (avant l'exécution)

MANIF DU  26 JUIN

 

 

Le Collectif a voulu montrer sa présence à la manifestation du 26 qui se déroulait devant le CR-PACA.  Nous y avons rencontré des Camarades de la CGT de diverses branches touchées par des décisions peu favorables à leur encontre par le CR-PACA, ainsi qu’une délégation des Gilets Jaunes de Pertuis venus eux aussi défendre notre gare et les TER Marseille-Pertuis.

Blabla

 

Le départ à Meyrargues (Merci à Aurélie Biaggini de la Provence pour la photo)

Le départ à MeyrarguesBlabla

Malgré le fait d’avoir été positivement reçus et écoutés, nous tenions à effectuer ce déplacement en train, d’abord pour la symbolique : quand on défend le ferroviaire, il est absurde de se déplacer par la route, et ensuite pour bien montrer que nous ne baissons pas les bras et que si les 2 Conseillers nous ont affirmé le retour des TER en 2021, d’une nos actions jusqu’à ce jour, nos courriers, nos interventions dans la presse, n’y sont pas pour rien et surtout il ne faut pas penser que tout sera acquis sans lutte.

Il est important de rappeler que le traitement dont ont pâti notre gare et les habitants de la région de Pertuis, (même s’il est provisoire) en aucun cas ne peut nous convenir car il ressenti comme une brimade eu égard les populations rurales.


Avec les gilets jaunes de Pertuis

Devant le Conseil Régional

 

Nous avons remarqué mercredi avec satisfaction que les TER des Alpes que l’on accuse de faible fréquentation et de manque rentabilité étaient pleins aussi bien à l’aller qu’au retour, nous avons aussi relevé qu’une dizaine de personnes utilisaient la navette Meyrargues, ce qui est loin d’être négligeable eu égard les conditions épouvantables que subit la gare de Pertuis.

Donc avec un service intelligent de trains, un peu d’écoute des usagers et surtout avec un esprit de solidarité des Services Publics nous pourrions être très en dessus des 5 personnes/train qu’on nous lance à la figure chaque fois pour nous faire comprendre que nous devrions être plus que satisfaits des services minables qui nous sont proposés.

bla

 Retour à l'accueil