PROPOSITIONS DU PCF 13 POUR LE FERROVIAIRE

PCF 13 - Ce que nous voulons pour nos régions - Septembre 2020

 

Des politiques cohérentes et déterminées sur les mobilités
Les régions ont la compétence des mobilités. Dans ce cadre, le développement des transports ferroviaires voyageurs TER en toute sécurité, avec des tarifs attractifs est indispensable.
Il y a nécessité d'une grande bataille politique pour la présence humaine dans les trains et les gares que le plan TER 2020 de la SNCF a mis à mal. Certaines régions, avec nos élus, ont limité ses effets. D'autres non, puisque le taux de fermeture des gares et guichets a été globalement de 30 à 40 %.
L’articulation des transports régionaux et des dessertes nationales (TGV, mais aussi trains d’équilibre du territoire, trains de nuit) est une nécessité absolue. L’État ne peut pas se désengager de cette responsabilité !
Des services public régionaux peuvent assurer la cohérence intermodale (TER/bus, tram/train, train/vélo) dans le cadre d'une conception décentralisée et démocratique de la politique régionale des transports, avec la territorialisation dans des assemblées départementales (mobilités et transports scolaires) et le dialogue avec les organisations syndicales.
Le redémarrage du fret ferroviaire avec la nécessité de tarifs permettant de choisir le ferroutage plutôt que la route est impératif climatique.
Un soutien aux mobilités douces du quotidien, en partenariat avec les autres collectivités, est attendu par nombre de nos concitoyens : développement de pistes cyclables sécurisées, pour lesquelles un financement étatique est nécessaire, pour aides à l’achat de véhicules électriques ou hybrides, chèque éco-mobilité pour l'achat d'un vélo électrique, qui étend la pratique des mobilités douces aux territoires ruraux, structuration des filières Énergies renouvelables (EnR : hydrogène…), etc.
Ces objectifs impliquent des batailles politiques intenses à mener :
· contre l'ouverture des lignes TER à la concurrence ;
· contre les projets privés tels que le CDG express en IdF, un train privé pour les riches touristes d’affaires et non destinés aux usagers du quotidien ;
· contre les fermetures de gares, parfois récemment rénovées, de dessertes, de guichets. Contre la suppression du contrôleur à bord, qui assure une mission de sécurité ;
· pour la réouverture de lignes du quotidien, en particulier tram/train ;
· pour des investissements à hauteur dans les transports publics, afin améliorer la qualité, la sécurité de transports et favoriser l'intermodalité : train/vélo, RER/vélo, etc.
· pour des propositions fortes sur les tarifs des TER. Par exemple, porter dans toutes les régions la proposition du billet TER à un euro et du déplacement domicile-travail gratuit.
· pour la conquête de nouvelles gratuités dans les métropoles, où la distinction entre transports urbains et transports inter-urbains s'estompe.

Retour à l'accueil