En OCCITANIE
Ce qui se passe en Occitanie (région voisine de la PACA) pour la gestion du ferroviare mérite grandemant d'être souligné, il est vrai que l'Occitanie contrairement est dirigée par la Gauche. Alors qu'en PACA en 2014, la Gauche  s'est stupidement désistée pour laisser sa place à la Droire (LR et FN).

Ce qui est possible en Occitanie, pourquoi ne l'est-il pas en PACA ?

Occitanie: Ce qui va changer dans vos TER (quand la grève sera finie) en cinq chiffres

TRAIN De nouvelles dessertes, des tarifs en baisse pour les jeunes et des trains plus ponctuels. C’est ce que prévoit la nouvelle convention signée entre la SNCF et la Région Occitanie pour l’exploitation des trains express régionaux…

  • La région Occitanie vient de signer une nouvelle convention avec la SNCF pour l’exploitation des TER.
  • Une ligne Toulouse-Perpignan fait partie des nouveautés
  • Les deux signataires promettent aussi davantage de ponctualité.

En pleine grève du rail, peut-être que la nouvelle va remonter le moral des usagers des trains régionaux. La Région Occitanie vient de signer avec la SNCF la nouvelle convention qui régit l’exploitation des TER pour les huit ans à venir. En tout, la collectivité va verser 2,5 milliards d’euros - soit quelque 300 millions par an - à l’entreprise publique. Et, au cours des « 1.000 heures » qu’a duré la négociation, elle a posé des conditions.

20 Minutes vous dit ce qui va changer… quand les trains rouleront.

7.000 trains remis à l’heure. En 2017, 17.929 TER (sachant qu’il y en a 500 qui roulent tous les jours) sont arrivés en retard, soit plus de cinq minutes après l’heure promise. Ce chiffre équivaut à un taux de ponctualité de 87,6 %. Dans la nouvelle convention, la SNCF s’engage à atteindre les 92 %, ce qui veut dire que 7.000 trains doivent arriver à l’heure. La pénalité infligée à l’exploitant s’il n’atteint pas l’objectif est la plus chère de France : 6,50 euros par train et par kilomètre.

37.000 places de plus par jour. La présidente de la Région, Carole Delga, veut faire circuler « plus de trains ». Dès la fin de l’année une ligne TER Toulouse-Perpignan va être créée, avec 6 allers-retours par jour. Fin 2019, il y aura 12 TER quotidiens supplémentaires entre Lunel et Sète, 20 trains de plus sur l’axe Toulouse-Tarbes-Pau, et 28 entre Toulouse et Montauban.

La carte du réseau TER en Occitanie.La carte du réseau TER en Occitanie. - Region Occitanie

Une baisse de tarif de 30 % pour les jeunes. Pour donner au moins de 26 ans « le goût et l’habitude du train », leur abonnement mensuel va baisser d’un tiers en deux ans, grâce à trois baisses tarifaires successives.

Des trains à 1 euro. Ils existaient déjà en Languedoc-Roussillon et sont maintenus mais les Midi-Pyrénéens vont faire leur connaissance. Les billets à un euro sont vendus sur les lignes classiques mais aux heures creuses. Il y en aura un million par an, comprenant les 500.000 sur les lignes « historiques » d’Occitanie orientale.

Trois guichets qui disparaissent. La Région et la SNCF assurent que les TER rouleront à moyens humains constants. Mais trois guichets vont disparaître : à Cordes, Albi-Madeleine, dans le Tarn, et Varilhes, dans l’Ariège. Ils vendent les bons jours trois billets par heure et seront donc remplacés par des distributeurs automatiques.

 

Retour à l'accueil