bonjour,

 

Ce 4 juillet 2019 nous vous invitons à cette séance pleine d'humour et d'espoir   sur un sujet grave : les femmes SDF.

 

Suite à une décision municipale, l’Envol, centre d’accueil pour femmes SDF, va fermer. Il ne reste plus que trois mois aux travailleuses sociales pour réinsérer coûte que coûte les femmes dont elles s’occupent : falsifications, pistons, mensonges… Désormais, tout est permis !  

Voir l'affiche

                                

téléchargement.jpg

 

"Avec l’humour comme arme contre la misère, Les invisibles est avant tout un film de combattantes dans lequel la lutte est plus importante que l’objectif quasi utopique à atteindre. Riche de scènes drôles et émouvantes aux dialogues improvisés percutants qui n’éludent cependant rien de la réalité dramatique vécue par ces naufragées, le scénario plonge le spectateur au cœur d’une précarité qu’une quinzaine de femmes qui ont connu la rue, transformées en comédiennes pour l’occasion, nourrissent de leur authenticité. Histoire de se donner l’illusion d’exister, elles empruntent momentanément l’identité de personnalités féminines célèbres (de Lady Di à Brigitte Macron, en passant par Edith Piaf, Brigitte Bardot ou Simone Veil) et sur fond d’autodérision, nous transmettent leur énergie et leur gaieté.  "

                 *                   *                   *

La violence de la rue en pointillés

La justesse est aussi dans l’équilibre entre feel good movie et cinéma engagé. Si ce fol épisode de solidarité se joue surtout entre les murs protecteurs de L’Envol, il laisse entrevoir la violence de la rue par touches subtiles — quand la caméra s’attarde sur le mobilier « anti-SDF » qui a envahi les centres-villes, quand les silhouettes usées bringuebalent des cabas contenant toute une vie à bout de bras, ou quand une agression sexuelle est suggérée. Au fil de ce film régénérant, ces femmes, représentées comme rarement au cinéma, ne nous apparaissent plus comme des SDF invisibles mais comme des êtres aux vies, aux personnalités et à la vitalité ­précieuses.

Critique“Les Invisibles” : une désobéissance civile jubilatoire  

 

Pour plus d'informations sur le mal logement en France    https://www.fondation-abbe-pierre.fr/documents/pdf/rapport_complet_etat_du_mal_logement_2019_def_web.pdf

 

Rendez-vous jeudi 4 juilletà la salle Philibert 19h30....

 *** Après le film nous prendrons le pot de l'amitié à la salle du foyer à côté. 

Petits grignotages partagés....Diffusez cette information. N'oubliez pas l'affiche dans la boite aux lettres des voisins.

 

PS :N'OUBLIEZ PAS DE VOTER 

ob_b889bf_adp-non-privatisation1.jpg

 

 

 

Garanti sans virus. www.avast.com

Retour à l'accueil